Auberge de la Coquille

Frais et bon : l’Auberge de la Coquille à Vézelay

Des coquilles dites “de Saint Jacques”, il y en a tout au long de la montée vers la Basilique, en laiton et scellées dans la chaussée : nos visiteurs ne risquent pas d’oublier que Vézelay est l’une des têtes de ligne du Chemin de Compostelle. Mais il en est une autre, que les amoureux de la colline ne sauraient manquer, située à mi-pente vers le milieu de la rue Saint-Pierre, que signalent toute l’année les lumignons de sa façade joliment décorée et sobrement titrée : La Coquille, Restaurant- Crêperie. La tradition bourguignonne s’y conjugue en effet avec celle de la Bretagne, ce qui eut mis en joie un Henri Vincenot fier de ses doubles racines.

La fraîcheur rend l’endroit agréable, la terrasse ombragée est tentante, mais la cheminée suggère qu’il doit l’être également en hiver: maison chaleureuse dans tous les sens du terme, dont les petites tables peuvent accueillir 40 convives. Quant aux groupes, nombreux en toutes saisons, ils ont leur accueil réservé dans une de ces caves voûtées du XIIè siècle qui sont l’un des marqueurs de la colline. En retrait, un petit salon XVIIIe  décoré d’un joli trumeau et de panneaux qui racontent les gloires littéraires et naturelles de la région.

Mais si l’on apprécie les toiles d’artistes locaux et la poutre à la décoration naïve, on vient bien sûr avant tout pour une carte de plats simples et francs à base de produits locaux et fermiers. Une faim pressée? Les grandes salades, les galettes – salées – et les crêpes – sucrées – sont faites pour vous. Mais prenez plutôt le temps de vivre et laissez-vous tenter par le poulet fermier, l’andouillette, le foie gras maison ou le jambon à la chablisienne suivi d’un dessert non moins “maison”. Le petit menu est à 15,80 €, et le “spécial terroir” à 23 €.Les garnitures sont à base de légumes frais : vous l’aurez compris, tout cela est d’une parfaire loyauté, la junk food n’est pas le genre de la maison et le fouineur qui voudrait faire les poubelles n’y découvrirait que les épluchures du matin.

Côté cave, les melons et pinots de la cave Henry de Vézelay, l’irancy du domaine Bienvenue ou le Chablis de chez Antunes, ou encore les bières bios de la brasserie de Saint-Père seront parfaites pour faire couler votre repas. Et puis, si vous voulez pleinement jouir de la colline et de la nature environnante, la maison possède des gîtes pouvant accueillir jusqu’à 14 personnes.